IT

Accélérez et sécurisez votre navigation internet avec Pi-Hole

Ça faisait un moment que j’avais un Raspberry Pi 3 qui trainait sur mon bureau et à part quelques tests, je ne lui avais jamais trouvé une réelle utilité.

Après avoir entendu mon ami Mathieu (Profduweb) parler de Pi-Hole dans son podcast, l’Eclectique, l’idée d’en installer un chez moi me trottait dans la tête.

Installation

Tout ce qu’il vous faut c’est un Raspberry Pi 2/3/4 en état de marche avec la distribution Raspbian fonctionnelle. A noter que c’est aussi possible d’installer Pi-hole sur un hébergement ou sur un NAS par exemple.

Je vous invite à consulter le site de Pi-Hole pour la procédure, tout est détaillé mais rassurez-vous, c’est très facile à installer, même pour un néophyte.

Une commande dans le terminal et tout se fait automatiquement. Ensuite, la gestion se fait via une page web, rien de plus simple!

Quelques fonctions

Outre le fait de bloquer les publicités, j’ai également bloqué les sites malveillants et les site pour adultes afin de limiter les risques, surtout avec mes enfants qui commencent à accéder à Internet. On n’est jamais trop prudent, même si leur expliquer les risques et les accompagner reste toujours plus efficace que de bloquer.

Les statistiques donnent également un bel aperçu de ce qui est bloqué et c’est… édifiant! Le nombre de sites de tracking que mes appareils contactent (surtout lorsque j’allume mon téléphone Android), c’est tout bonnement incroyable. On y pense souvent mais de le voir fait toute la différence. Ca me fait penser qu’il faut que je vous fasse un article sur un outil que j’utilise pour des démonstrations sur le tracking publicitaire!

Bilan après 10 jours

Franchement, à part quelques sites que j’ai du débloquer, comme ceux nécessaire à mon enregistreur vidéo fournit par mon prestataire internet, je n’ai eu aucune modification à effectuer.

La navigation internet s’est globalement accélérée. Imaginez, 20% de mon traffic internet est bloqué par Pi-Hole, ce qui veut dire que c’est ça de moins à télécharger par mon navigateur.

Même si tout n’est pas parfait, c’est tout de même rassurant de savoir que les « mauvais sites » sont bloqués. Pas avec un message d’erreur, simplement, je ne les vois pas.

Pour les sites que je soutiens et qui n’abusent pas de la publicité, je les ai ajouté en Whitelist ce qui leur permet de toucher quelques cents lors de mes visites.

Pour en savoir plus

Voici quelques liens vers des sites qui m’ont été utiles pour la mise en oeuvre de Pi-Hole.

Le site officiel de Pi-Hole

Site de listes supplémentaires pour le blocage (ce sont celles que j’utilise)

Article Wikipedia

Article de mon ami Mathieu (Profduweb) sur le Pi-Hole

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *